Stargate Unlimited, Stargate à l'infini!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Cendres d'Alésia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kayan Scott
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 25
Date d'inscription : 05/12/2009

Feuille de personnage
Points de Vie: 100
Relations:
Croyances au Monde des Ancêtres: Non

MessageSujet: Les Cendres d'Alésia   Mer 9 Déc - 21:52




Nom du forum: Les cendres d’Alésia
URL du forum: http://cendres-alesia.superforum.fr/
Bouton partenariat:
Code:
[url=http://cendres-alesia.superforum.fr/forum.htm][img]http://i63.servimg.com/u/f63/13/53/25/98/09020211.jpg[/img][/url]

Histoire de votre forum:
L’Origine

C’est l’histoire d’un Monde…

Il y a des milliers, peut-être même des millions d’années, vivait sur cette terre une étrange race. Un peuple dont les connaissances magiques et scientifiques s’élevaient bien au-delà de ce que toutes les autres races ne parviendraient jamais à atteindre.
Quoi qu’il en soit, nous savons très peu de chose d’Eux. Mais l’une des choses dont nous pouvons être sûrs c’est qu’Ils côtoyaient en ces temps reculés une autre espèce incroyablement puissante et qui survit encore aujourd’hui, bien que très loin de sa splendeur d’antan…
Les Dragons.
Peut-être était-ce le fruit de leurs expérimentations, peut-être simplement des jeunes enfants de la nature mais, alors que les deux civilisations étaient à leur apogée, une nouvelle sorte de créature apparut dans les terres.
Une créature chétive et sous évoluée, plus proche de la bête que de l’être pensant. Ils la nommèrent humain.
Durant cette période, la préhistoire de l’humanité, Ils n’entretenirent que peu de relations avec ces nouvelles créatures. Cependant, l’homme servait parfois de sujet d’expérience ; en effet, il semblait être capable de s’adapter à n’importe quel sang différent du sien et de former des hybrides uniques.
C’est ainsi que, réunissant le sang de leurs alliés Dragons, le leur et l’embryon d’un humain, Ils créèrent ceux qui devraient plus tard être appelés les métamorphes.
Bien vite cependant, malgré la vitesse incroyable à laquelle ces êtres se développaient, Ils s’en désintéressèrent et les laissèrent disparaître dans la nature. On perdit alors toute trace de ces métamorphes, et leur nom ne devrait resurgir que bien des éons plus tard…

Leur Fin

Nul ne sait ce qui arriva alors, tandis qu’une foule de nouvelles vies se préparaient à venir au monde, mais ce fut l’heure de leur chute. Une guerre, la plus inimaginable, terrifiante et apocalyptique qui ébranlerait jamais la terre. Peut-être entre la race des Dragons et Eux, ou peut être ces deux peuples rencontrèrent-ils un ennemi commun d’une puissance effroyable.
Quoi qu’il en soit, la terre fut ravagée, les Océans soulevés et les montagnes jetées à bas comme autant de magnifiques tours de Leurs cités. À la fin, seuls les Dragons restaient, incroyablement affaiblis, obligés de se réfugier très loin sous la surface, isolés même des leurs pour se protéger. Ils s’endormirent, guérissant leurs corps et leurs âmes meurtries par tant d’atrocités.
C’est à ce moment-là, parmi les débris d’un ancien continent, que les nouveaux-nés firent leurs premiers pas.

L’avènement des Jeunes Races

Alors que la race humaine évoluait peu à peu, ignorant des ravages qu’avait subis la terre autour de son propre berceau relativement épargné par le conflit, d’autres peuples apparurent les uns après les autres. S’éveillant en plein cœur d’une forêt ancestrale, des êtres d’une beauté, d’une grâce et d’un intelligence incroyables naquirent. Ils se nommaient les Elfes.
Ils rattrapèrent bien vite l’humanité à son stade de développement, mais évitèrent le plus souvent possible les contacts avec elle. Plus à l’Ouest, nains et Orcs apparaissaient pour s’affronter aussitôt. Lorsqu’ils en urent assez des incessantes querelles, les uns se réfugièrent sous la montagne, les autres bien plus loin dans les vastes plaines.
Ces quatre races se développèrent simultanément, formant les royaumes les plus anciens du nouveau monde et également les plus prospères.
Les Elfes s’établirent dans les immenses étendues vallonnées au Sud de leur Forêt et construisirent le royaume d’Imbolt. Leur territoire s’entendait sur près d’un tiers du continent et regroupait aussi une autre forêt ancestrale, nommée Symphonia.
Au Nord de la Forêt, nommée Imbolt elle aussi, les humains érigèrent une cité sur les ruines de cette civilisation disparue et dont ils ne gardaient aucun souvenir. Ils lui donnèrent le nom d’Alésia.
Alésia fut la plus grande et la plus incroyable cité de cette époque ; Aujourd’hui encore, nul n’a pu égaler sa splendeur et sa magnificence. Les Rois contrôlaient un territoire s’étendant sur toute la partie Nord du continent, devenant ainsi le plus grand royaume du monde. Loin à l’Ouest, au-delà des monts KaÏ’Ar’Orc, les Orcs s’établirent en nomades et devinrent les seigneurs des steppes. Sous les Montagnes d’Edelweïss, les nains construisirent leur royaume, véritable joyau de la technologie golemique et de la forgeronnerie. Ils devraient par la suite migrer plus au Sud, dans les contreforts de la montagne. Il y eut des conflits mineurs et d’importantes guerres, mais au final, la paix fut instaurée et devrait durer bien des temps.

La naissance des Immortels

Hommes, Elfes, Nains et Orcs ; en ces temps de paix, nul ne vivait bien au-delà d’une centaine d’année, même s’il y avait quelques variations entre les quatre espèces, et tout le monde s’en satisfaisait. Jusqu’au jour tragique où, pour la première fois, un être humain commit un crime d’une telle atrocité que son âme en fut radicalement transformée. Son enveloppe physique, brûlée par la justice d’Alésia, se reconstitua dans un endroit inconnu. Une région de feu, de ténèbres et de dangers, située en partie dans le monde réel et en partie dans celui, immatériel, de l’Ether et de la magie. Là, le premier d’entre tous les démons construisit son royaume afin d’y attirer toutes les âmes maléfiques des mortels. Il nomma cet endroit « Les Enfers ». Le portail réel qui donne sur cette zone damnée se trouve aujourd’hui à l’extrême Sud du continent.
De l’autre côté du monde, l’être humain qui avait péri, tué d’une manière tellement horrible qu’on ne saurait la raconter ici mais qui, dans son incroyable bonté d’âme avait pourtant totalement pardonné à son meurtrier, se réincarna lui aussi dans un lieu inconnu…
Là, entre réalité et ciel immatériel, le premier ange entreprit de guider à lui toutes les âmes des personnes nobles et bienveillantes afin de créer un royaume du bien et de la lumière pour lutter contre le mal. Il nomma cet endroit le « Royaume des Cieux ». La nouvelle cité de ce royaume se trouve aujourd’hui au sommet de la plus haute montagne du monde, à l’extrême Nord du continent.
Ce fut un combat acharné ; pas une guerre ouverte cependant, chaque camp essayant de guider les mortels vers tel ou tel alignement moral. Un combat de l’Ombre qui devrait durer pour les millénaires à venir…

Les fils de la Nature

Les Elfes eux-mêmes ont oublié quand et comment cela advint, mais un jour, la Forêt leur enseigna son langage. Peut-être était-ce une façon de les remercier de leur bonté et de leur respect envers elle, mais la grande,noble et belle Forêt d’Imbolt accorda à la race Elfique tout entière une partie de son essence. Dès ce moment, les Elfes devinrent des êtres à part, immortels, et en harmonie parfaite avec la nature. Leur civilisation n'en fut que plus belle et prospère.

La malédiction de la non-vie

Certains humains, jaloux de voir les elfes accéder à l’immortalité sans pour autant devoir mourir et abandonner leurs royaumes tels anges et démons, furent emplis de mépris et de rancœur. Ils firent de maléfiques expériences, usant d’une magie corrompue et d’un savoir ancien jusqu’à ce qu’ils réussissent à créer un filtre qui devait leur conférer la vie éternelle. Cependant, ils se rendirent bien vite compte que leurs vies avaient réellement pris fin, mais que leurs âmes perverties ne quittaient pas leurs corps blafards et froids.
Ils connurent la Soif de sang… Ils emmenèrent dans leur folle damnation une foule d’innocents qui engendrèrent à leur tour d’autres créatures mort vivantes. Ainsi naquirent les premiers vampires. Ces créatures contre-nature, forcées de se cacher pour ne pas être anéanties par les souverains d’Alésia ne cessèrent de haïrent les Elfes. Dissimulés dans les ombres de la société, de plus en plus nombreux, ils préparaient déjà l’assouvissement de leur colère…

Le Don de la Lune

Il se trouva que, parmi les chasseurs de vampires, des chevaliers assignés à la tâche de traquer et brûler ces nouvelles aberrations, l’un d’eux voulu quérir l’aide de puissances surnaturelles pour lutter contre des ennemis bien plus forts que des hommes et disposant d’effroyables pouvoirs. La Lune entendit ses prières.
Il fut mordu par un loup, mais ce loup n’en était pas vraiment un. La lune avait ramené l’esprit des premiers loups, jadis les gardiens de la civilisation disparue.
On les nommait les Wolfen.
Le Chevalier mordu par le Wolfen obtint le pouvoir de se changer en un gigantesque loup pour affronter les horreurs vampiriques ; cependant, il fut considéré par ses compagnons comme un monstre et traqué de la même manière que ceux qu’il avait autrefois combattu. Semblable à celle des vampires, sa morsure pouvait changer un mortel en loup, et chaque loup pouvait ainsi donner naissance à un autre loup. En l’honneur du premier d’entre eux, le Chevalier Lycanor, ces êtres se nommèrent eux-mêmes « Lycans ».

La Déchéance

En ces temps troublés, alors que le royaume d’Alésia prospérait depuis maintenant près de cinq mille ans, arriva au pouvoir des Enfers un être encore plus diabolique que son prédécesseur. On ignore comment il s’y prit, mais grâce à d’obscures manipulations, il porta un coup direct à ses rivaux angéliques. Une trahison. L’un des nobles et purs habitants des cieux commit un crime. Un crime tellement abominable qu’il a depuis été effacé de l’histoire des anges. Il fut jugé. Il fut condamné. Condamné à avoir les ailes tranchées et à être banni à jamais du royaume, sous peine de mort. Ce fut le premier ange déchu. Et nombre d’autres devraient suivre par la suite…
On raconte que cet ange des ténèbres serait encore en vie à l’heure actuelle…

Les années, puis les siècles passèrent, inexorablement, sur les Terres Ancestrales d’Alésia…

Le Commencement…

C’est ainsi que tout commença…
Après des années de paix apparente, les souverains d’Alésia et d’Imbolt se laissèrent peu à peu aller à l’oisiveté et ne se préoccupèrent plus de savoir si leurs terres étaient prospères et florissantes ; ils délaissèrent leurs peuples et leurs peuples firent de même. Ainsi, le continent sombra peu à peu dans la décadence. Le savoir se perdit, l’intellect réduit.
Les quatre royaumes qui autrefois échangeaient et commerçaient en vinrent à cesser toute relation entre eux. Les races se contentèrent de leurs terres et laissèrent les autres vivre avec elles-mêmes. Les deux seuls royaumes à entretenir encore quelques faibles rapports furent Imbolt et Alésia, rapports qui devaient s’amenuiser de plus en plus avec le temps, jusqu’à disparaître totalement…

Le temps passa…

Les ancien royaumes des Nains et des Orcs furent peu à peu oubliés de tous, ne figurant plus que dans les plus obscures légendes. Au fil du temps, les anges et les démons se désintéressèrent eux aussi des mortels, et leur existence fut également oubliée.
Les humains et les elfes –bien que dans une moindre mesure- ne se souvinrent des immortels que dans leurs fables et leurs superstitions religieuses.
Ils oublièrent.
Et le temps passa.

Mais un jour, dans les sombres contrées des Enfers, au cœur de la cité de Val-Tempête, l’artisan de la fin d’une ère devenait Roi des Démons.
Ramus, le plus puissant démon à avoir jamais foulé la terre décida que le temps était venu. Ses désirs de conquêtes et sa terrifiante puissance n’avaient d’autre égale que son incommensurable folie. Il rassembla les guerriers du mal durant des années et constitua la plus vaste et la plus redoutable armée assemblée depuis la disparition des Anciens lors de la Guerre de l’Apocalypse. Réveillés par les tremblements qui agitaient la trame de l’Ether, les Dragons en sommeil depuis des millions d’années se réveillèrent ; certain rejoignaient les légions infernales tandis que d’autre se préparaient à les combattre.

Et c’est ainsi que Ramus, le Roi Démon, ouvrant des passages reliant les Enfers aux terres Ancestrales, s’avança à la tête de ses innombrables armées pour ravager et soumettre le monde. C’est ainsi que devait prendre fin les huit milles ans d’existence du royaume d’Alésia.

C’est ainsi que tout commença…

C’est ainsi que débuta la Grande Guerre d’Alésia.[/spoiler]
Nombre de membres actuels: 54
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Cendres d'Alésia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les voies de la damnation - les cendres de Middenheim
» Personnages - les cendres de Middenheim
» . Poussière de Cendres .
» Le début ... [Pv : Flocon de Cendres]
» la Bataille du Plateau des Cendres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate Unlimited :: Administration :: Lisaisons membres / Staff :: Partenariat/Pub-
Sauter vers: